Placement épargne

Placement épargne

Où placer votre argent ? Livrets A, LDD, Assurances Vie, Fonds communs de placements… sont autant d’acronymes et de supports financiers qui peuvent faire se perdre les non-initiés. En fonction de vos objectifs, nous saurons vous indiquer quels supports privilégier en vous indiquant les risques et rendements attendus.

Pourquoi demander conseil pour placer son épargne ?

Savoir bien placer son épargne n’est pas chose facile, il y a plein de paramètres à prendre en compte : pourquoi voulez-vous placer votre épargne ? Quels sont vos objectifs ? Combien de temps souhaitez-vous investir votre argent ? Doit-il être disponible à tout moment ou peut-il être bloqué ?

 

Ce sont autant d’éléments à prendre en compte pour tout investissement, c’est  pourquoi faire appel à un professionnel afin de bénéficier de ses précieux conseils financiers est une excellente idée.

 

Le professionnel aura vocation à étudier votre patrimoine global c’est-à-dire connaître votre situation professionnelle et familiale, votre niveau de revenu, votre patrimoine immobilier et financier, mais également votre profil risque afin de déterminer quels fonds, livrets, comptes pourraient vous correspondre.

Quels sont les différents types de placements à l’épargne ?

Il existe de nombreux produits d’épargne, adaptés à tous les objectifs et situations possibles ainsi qu’à tous les profils.

 

Parmi les plus connus et les plus utilisés, nous retrouvons les placements bancaires sécurisés ci-dessous.

 

  • Le livret A : compte d’épargne rémunéré disponible. Le plafond maximum est de 22950€ et le taux de rémunération est de 0.50%.
  • Le LDDS (livret de développement durable et solidaire) : compte d’épargne rémunéré disponible. Le plafond maximum est de 12000€ et le taux de rémunération est de 0.50%.
  • Le PEL (plan épargne logement) : il s’agit d’une épargne qui est constituée dans le but de réaliser un achat immobilier ou d’effectuer des travaux. Le premier capital investi est d’au moins 225€, s’en suivent des versements mensuels d’un minimum de 45 euros. Il est possible de réaliser des versements exceptionnels, dans la limite du plafond de 61 500€. La durée minimale du plan est de 4 ans et sa durée maximale est de 10 ans. Le taux de rendement du PEL est de 1%.
  • Le CEL (compte épargne logement) : le principe de ce placement est le même que pour le PEL à la différence que l’épargne reste disponible. Le versement initial est de 300€ et les autres versements doivent être de 75€ minimum. Le plafond est de 15 300€, avec un taux d’intérêt de 0,25%.
  • Le livret jeune : pour être titulaire d’un livret jeune, il faut avoir entre 12 et 25 ans. Il doit être clôturé au plus tard le 31 décembre de l’année du 25 ème anniversaire de la personne titulaire. Le livret jeune a un plafond de 1600€ et est rémunéré à hauteur de 0,50%. Le versement initial est de 10€.
  • Le livret d’épargne populaire : ce livret est réservé aux personnes qui ont un revenu modeste. Son taux est de 1% avec un plafond maximum de 7 700€. Pour ouvrir un LEP en 2020, les revenus de l’année 2018 du foyer fiscal doivent être de moins de 19 977€ pour 1 part et de moins de 30 645€ pour 2 parts.

 

Également, un très grand nombre de Français sont abonnés au contrat d’assurance vie. Il s’agit d’un contrat d’assurance de couverture de risque (de décès et/ou de survie) sur lequel l’épargnant investit un capital. Il peut, s’il le souhaite, désigner un bénéficiaire qui percevra le montant de la garantie du contrat au jour de la réalisation du risque. L’assurance-vie propose une fiscalité très avantageuse.

Dans la même ligne, le compte à terme est un compte d’épargne bloquée pendant un certain temps négocié avec les banques. Il offre généralement un taux attractif.

 

En France, l’épargne retraite représente 230 milliards d’euros d’encours. Le nouveau PER (plan épargne retraite) issu de la loi PACTE permet à l’épargnant de garder de n’avoir qu’une seule enveloppe qu’il gardera toute sa vie professionnelle. Il y a trois compartiments dans ce nouveau plan : un PER individuel et deux PER collectifs. L’un est facultatif et alimenté au titre de la participation aux résultats de l’entreprise et
l’autre est alimenté avec les versements obligatoires du salarié et de l’employeur. L’épargnant a le choix entre une sortie en capital, en rente, ou les deux.

 

L’investissement immobilier pierre-papier, à travers les SCPI (société civile de placement immobilier) est aussi possible. L’épargnant investit un capital dans ce fonds constitué de bureaux ou commerces. La gestion de ce portefeuille est effectuée par une société qui assure un rendement en moyenne de 4 à 6%.

Comment diversifier son épargne à Toulouse ?

Plusieurs solutions et pistes s’offrent au contribuable pour diversifier son épargne à Toulouse comme dans le reste du territoire français. En premier lieu, il peut paraître important pour tout individu d’avoir une épargne minimale disponible afin de pouvoir gérer tout imprévu. Dans ce cas, les livrets d’épargne disponibles avec peu de rendement peuvent être la solution.

 

Une fois votre épargne disponible constituée, vous pouvez alors investir sur des fonds différents avec un meilleur rendement. Le choix est large : assurance vie, actions, SCPI, actions… L’important est de connaître votre horizon de placement et vos objectifs.

 

Toulouse étant la seconde ville étudiante en France, il y a beaucoup d’opportunités d’investissement dans des logements étudiants en LMNP (location meublée non professionnelle), en résidence service de tourisme ou encore en EPHAD.

Comment faire travailler son argent ?

Afin de faire fructifier votre argent, vous pouvez investir dans l’immobilier, qu’il s’agisse d’un investissement locatif ou à travers des SCPI ou OPCI. Également, ouvrit un contrat d’assurance-vie peut être intéressant et faire partie d’une stratégie patrimoniale globale.

 

Investir en bourse, en épargne salariale, en portefeuille de placements peuvent faire travailler votre argent.

Quand placer son épargne ?

Lorsque vous disposez d’un livret, le meilleur moment pour y déposer son épargne est le 15 du mois ou alors le 30 ou 31 puisque les intérêts sont calculés par quinzaine. Toujours en suivant cette règle de calcul, il est préférable de retirer son épargne du livret A ou LDDS le 1 er ou le 16 du mois.

Peut-on placer son épargne à l'étranger ?

Vous pouvez tout à fait placer votre épargne à l’étranger, à condition de le déclarer pour votre impôt français. Les épargnants peuvent faire ce choix afin d’avoir des placements plus attractifs qu’en France.

 

Vous pouvez investir avec des placements mobiliers, mais aussi immobiliers.
Avant tout investissement, nous vous conseillons de bien vous renseigner sur la réglementation du pays dans lequel vous souhaitez investir et dans l’idéal de vous faire accompagner de professionnels reconnus.

Quels sont les meilleurs placements pour l'épargne en 2020 à Toulouse ?

En cette année 2020 particulière, certains placements se démarquent par rapport à d’autres. Toutefois, avant d’investir il est très important de regarder les avantages, mais surtout les « inconvénients » qui appartiennent à ces placements : blocage du capital, risques, durée d’investissement… L’épargnant doit être conscient de toutes les facettes de son investissement.

 

Si vous souhaitez investir en bourses, les placements à travers un PEA ou un contrat d’assurance-vie peuvent être la solution, que ce soit pour investir sur des actions ou des obligations.
Si c’est l’immobilier qui vous attire davantage, vous pouvez réaliser un investissement locatif (en LMNP par exemple) ou encore acquérir des parts de SCPI. Un gros projet de 580 logements étudiants en LMNP au cœur de Rangueil est en 2020 une belle opportunité de placement par exemple.